mercredi 1 mars 2017

Agora des enfants ! Dimanche 26 février à la Paillade (Montpellier )



Une Agora "école des fans" avec les enfants de la Paillade ! Ils étaient magnifiques ! Ça aide aussi à comprendre pourquoi dans ce quartier et dans tous les quartiers, autant d'habitants, organisés en collectifs ou associations se battent pour leur avenir.

dimanche 15 janvier 2017

Lettre à un, une futur(e) spectateur/trice de "Tous ceux qui errent"



On m'a demandé d'écrire une série de lettres, qui seront glissées dans les feuilles de salles des spectacles à venir au théâtre Jean Vilar de Montpellier. 
 L'idée est que je vous parle un peu de "Tous ceux qui errent". Pièce à venir en avril prochain. C'est là, mon premier mot à l'adresse d'un(e) futur(e) spectateur/spectatrice.

mercredi 28 septembre 2016



Lien Youtube vers une lecture de "Quand les criquets venaient me prendre par la main" extrait du roman "Le tour de toi en écharpe"

Lu par Nourdine Bara.



https://www.youtube.com/watch?v=o2i9XmXpirk
 

lundi 12 septembre 2016

Actualité théâtrale saison 2016 / 17




































           Cette saison 2016/17 mes 3 textes seront joués. 

- "Et je leur dirais quoi?" (Pierrevives)
 

- "Mes souvenirs tracent des traits droits" (La vista / portée par la compagnie le Chien Au Croisement )
 

-"Tous ceux qui errent" (théâtre Jean Vilar et Jacques Coeur.)

On s'y retrouve, venez vous y perdre !







lundi 29 août 2016

Article dans le Midi Libre / Un Journal Vivant 5 ème numéro.



Les grandes lignes des Agoras et "Journaux Vivants" des mois à venir :
-Un journal Vivant spéciale "Montpellier" à Toulouse (des journalistes Montpellierains iront à Toulouse, sur la place, forts d'articles et de leurs témoins cités, pour raconter un peu notre ville et sa région à des toulousains déjà venus sur la place de la Comédie en 2014 pour une ré-publication )

-Une Agora spéciale "enfants" (C'est eux qui débattront, que nous écouterons !)

-Agora jeunesse des quartiers / jeunesse des campagnes (du côté de Ganges !) Nous essaierons de provoquer une discussion entre ces deux jeunesses là, qui auront, nous en sommes certains, beaucoup choses communes à partager !

Puis, je pense à une nouvelle forme d'Agora. D'un genre un peu particulier ;-) Peut être en 2017.


jeudi 23 juin 2016

"Tous ceux qui errent", ma prochaine création au théâtre Jacques Coeur (Lattes) la saison prochaine.


Je reviens de la présentation de saison du théâtre Jacques Cœur (Lattes) Très heureux d'y présenter la saison prochaine ma prochaine création.
Sébastien Lagord à la mise en scène! 
"Tous ceux qui errent" : une commande du théâtre Jean Vilar (représentations à JV en avril 2017) autre(s) partenaire(s) : Sortie Ouest / le Printemps. 

samedi 11 juin 2016

vendredi 6 mai 2016

Intervention au Club de la Presse



























Souvenir, récent, d'un petit passage par le Club de la Presse. (J'y pense un peu tous les jours tant l’exercice m'était compliqué - j'écris - j'évacue)
Étaient invités d'autres personnes, chacun fort d'une expérience, à son endroit, fort d'un parcours de vie, parfois d'une science (il y avait un historien par exemple...) autant de témoignages qu'il nous a été demandé, à tous, de communiquer à d'autres (le public de professionnels présents) qui à leur tour iraient à la rencontre d'élèves d'une (de plusieurs?) école(s) de Lunel. La question du radicalisme, au cœur de la préoccupation. (Question que je n'ai pas abordé de front / trop complexe)
C'était rude ! Mais la tentative, leur projet, pas simple non plus. Mais je n'avais pas besoin de tout comprendre de la démarche pour accepter de les rejoindre, le temps d'une discussion, en la qualité d'habitant d'un quartier populaire qui aimerait, en jurant que d'autres aussi, être abordé avec le plus d'humilité possible par ces derniers. Avec des questions, formulées sans la réponse à l'intérieur.
Bref, aller à la rencontre de ces lycéens, sans gros sabots. Prêt à tout entendre. A tout recevoir / et garder! / de ce qu'on va entendre. Y aller avec cette patience aussi pour entendre (si une colère devait s'exprimer) les raisons qui la portent. Et surtout, il me semble, ne pas y aller, pas quand on est journaliste, en redresseur de torts.
Cette presse qui au contact du monde le modifie, plus qu'elle nous le raconte, nous fait du tort. A eux. A leur profession. A tous.
C'était une intéressante discussion.

mardi 5 avril 2016

Agoras, 4 ans maintenant....


Ils sont auteurs, habitants, français, étrangers, artistes, noirs, arabes, blancs, toulousains, biterrois, montpellierains, passants... Éclairés à la lumière du jour, ils ont échangé, ensemble, sur la place. Ils ont pris le micro lors d'une Agora, d'une Ré-publication, d'un Journal Vivant...

jeudi 18 février 2016